societe-offshore
7 May 2019

Créer une société offshore : comment ne pas échouer ?

Créer une société offshore permet de booster les revenus. C’est un fait ! Cependant, pour espérer rester longtemps dans cette situation confortable, il est indispensable de suivre quelques règles de conduite pour éviter l’échec. Voici quelques conseils.

Implanter sa société dans un pays hôte recommandable

Les juridictions pour créer une entreprise offshore sont nombreuses, certes, mais ce ne sont pas toutes des destinations qui ont une bonne réputation. Il faudra donc faire attention au choix du pays hôte.  Ce dernier ne doit pas s’apparenter à un paradis fiscal. Veillez à jeter un œil à la liste noire des paradis fiscaux mise en place par l’Union européenne, sachant qu’il est naturellement déconseillé de choisir l’une de ces destinations.

L’idéal est d’opter pour une juridiction où l’offshoring est légal et bénéficie d’une bonne réputation. Un pays hôte, qui propose des investissements en rapport avec les activités de la société, peut être intéressant pour les affaires. Il faut également prendre en compte la stabilité économique du pays, ainsi que sa stabilité législative et politique. À ce titre, créer une entité en Angleterre est un must pour être dans les règles tout en profitant du marché européen.

Le but étant d’installer la société dans un pays qui ne risque pas d’attiser la méfiance des services fiscaux. Si vous ne savez pas trop quelle destination choisir et comme vous y prendre, pour créer une entreprise à l’étranger dans la légalité, il est plus judicieux de solliciter les prestations d’un spécialiste du montage offshore.

La discrétion comme crédo pour réussir

En décidant de fonder une société offshore, tout entrepreneur doit s’habituer à garder confidentielles des informations concernant son entreprise.

Il faudra éviter de dévoiler publiquement tous les documents relatifs à la firme, dont les factures ainsi que les relevés du compte offshore. S’assurer notamment qu’il n’y a pas de fichier compromettant par terre ou dans sa boite e-mail. Il ne faut pas oublier que l’administration fiscale peut faire un contrôle à tout moment.

Le changement de train de vie conduit parfois le fisc à inspecter les finances d’une société ou d’un particulier. Mieux vaut être prudent en évitant de dévoiler sa richesse au grand jour.

Pour que les efforts pour amasser le plus de fonds dans l’entreprise offshore ne soient pas vains, dès le départ, il faudra penser à étudier la manière dont l’argent obtenu sera retiré en toute discrétion. Il faut notamment éviter de transférer des fonds du compte offshore vers son compte personnel. Cela peut être vu d’un mauvais œil par le fisc.

Pour rester dans la légalité, il est indispensable de déclarer un compte bancaire offshore à son nom. Par contre, si le compte est au nom d’une personne morale (société), rien ne vous y oblige. L’astuce consiste donc à créer une société offshore pour dissimuler son identité tout en profitant de l’argent déposé sur le compte de la société. Cette pratique est illégale, mais elle est difficilement discernable par le fisc quand le montage est bien réalisé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tags: